Qu’est ce que le style Lyrical

Vous êtes nombreux à me questionner sur le style lyrical. Lyrical, c’est bien-sûr un mot américanisé, anglicisé, et moi je le rapproche de lyrique.

C’est un style qui va faire appel à la technique, l’émotion, la relation au musical et une forme de travail, techniquement parlant, qui fait appel à plusieurs types d’énergies. Je m’explique : lorsque vous dansez lyrical, vous allez utiliser les qualités et la finition, pour les jambes, pour la tenue de corps, du classique. Alors, être un danseur ou une danseuse lyrical sans avoir fait de classique est impossible. Vous pouvez danser, il n’y a pas de problème, mais vous allez plafonner. Le lyrical va faire appel à l’émotion dégagée par le mouvement des bras et du buste. On dit beaucoup dans la danse, que les pieds et les membre inférieurs symbolisent et structurent l’ancrage, l’énergie dans le sol, mais votre façon d’utiliser la mouvance des bras, la mouvance du torse, c’est vraiment les émotions. Et ça paraît logique puisque le coeur, le plexus solaire, tout ça c’est vraiment au niveau du buste. 

Ensuite la qualité d’interprète est primordiale. C’est  un travail d’artiste. Ce n’est pas un travail de gymnaste ou uniquement de performance, avec des jambes qui montent, de la souplesse, des grands sauts, non. Il faut être sain, subtil et avoir des nuances dans vos énergies. 

Et là, on y vient. Qu’est-ce que c’est que le travail de l’énergie ? Alors si on se base sur la définition danse moderne contemporaine, ce sont des détentes et des fondus, des accents et des choses liées, fluides.On peut citer Françoise et Dominique Dupuy, chorégraphes contemporains, mais pas que… Le travail de la pesanteur, les techniques de José Limon. On peut citer le travail de Matha Graham avec le « contacté release », très typique : on tend le corps, on le contracte et on le relâche. Là c’est vraiment un travail musculaire. On fait appel à des modes de contraction techniques, excentriques, concentriques. 

Et puis il y a toute cette partie préparation typique, qui vient vraiment souligner l’apparition du lyrical. C’est à dire qu’avant nous avons Alvin Ailey, qui est un grand chorégraphe américain incontournable.

Ces gens, que ce soit Matha Graham, Alvin Ailey, George enymone, sont des personnes qui ont marqué par le courant de leur danse contemporaine, une nette influence au niveau international, je dis bien, dans la danse.Donc le lyrical s’inspire de tout ça. Sinon, vous avez tout à fait le droit de danser, mais sans ces techniques, vous ne serez jamais, j’allais dire « contents de vous » par rapport au fait d’incarner et habiter le style lyrical.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *